Environmental markets represent a new way of understanding the value of our country’s rich natural capital, particularly their value to our economy. Such markets would reflect the true worth of these assets to our economy and quality of life and encourage greater attention to their preservation. While there is a growing international awareness of environmental markets, this concept has not yet fully informed Canadian policy or innovation. Sustainable Prosperity disseminates this body of knowledge and develops specific policy applications for Canada.

Top Policy Research Priorities
  • Pricing Ecological Goods and Services
  • Instruments for Water Quality and Quantity Conservation
  • Biodiversity Incentives

Instruments économiques pour la gestion de l’eau : Études de cas australiens et canadiens et questions pertinentes pour le Canada

Les études de cas démontrent que les instruments économiques n’en sont qu’à leurs premiers pas au Canada, non sans obstacle à leur mise en œuvre. Les exemples canadiens sont mis en parallèle avec le cas de l’Australie, autrement plus pauvre en eau et où la qualité de cette ressource est préoccupante (bassin des rivières Murray-Darling, plan de désalinisation de la rivière Hunter).

 

Documents reliés :

Marchés de l'environnement 2012

La Prospérité durable lance son premier rapport annuel retraçant la valeur des marchés de l'environnement au Canada. Les 57 marchés étudiés réalisent près d'un demi-milliard de dollars de transactions annuellement, une valeur qui augmentera à mesure que s'ouvrent de nouveaux marchés, comme le système québécois de plafonnement et d'échanges. Le rapport fait le point sur les marchés de l'environnement au Canada et formule des recommandations favorables à l'environnement et à la prospérité économique, pour élargir les marchés efficaces.

Instruments économiques pour la gestion de l’eau au Canada : Études de cas et obstacles à la mise en œuvre

L’eau est peu coûteuse au Canada, ce qui mène parfois à un gaspillage et peut créer un manque à gagner pour les municipalités, car le prix payé par les usagers ne couvre en général pas les frais d’approvisionnement. En effet, si une tarification efficace et des marchés compétitifs sont chose commune ailleurs dans le monde, ils restent sous-développés au Canada.

Promouvoir l'économie des écosystèmes et de la biodiversité au Canada

Bien que le Canada soit doté de grandes richesses naturelles au regard de sa modeste population, le déclin de la biodiversité et l’épuisement des ressources naturelles n’en demeurent pas moins un problème grandissant. Il est essentiel d’y remédier et d’utiliser notre capital naturel à meilleur escient, afin de nous assurer un avenir meilleur sur le plan de l’écologie et de l’économie.

Environmental Markets

Environmental Markets

About the Project

The goal of this project is to shed light on the relationship between economic activity and the environment by exploring the linkages between changes in our natural capital and our measures of productivity generally, and through the construction of an environmentally adjusted measure of productivity specifically.

While it is now commonly accepted that economic activity and the state of our environment are linked, many economic measures still fail to incorporate the environment – both the things we draw from it and the pollution we release into it. By developing and calculating measures of productivity that include natural capital, Canada may be able to better understand these linkages. This, in turn, may lead to the identification of strategies that can help Canada become more efficient and innovative in the use and protection of natural capital, and thus more productive and more prosperous.

Using the forestry sector as a case study, this project aims to construct an environmentally adjusted measure of multifactor productivity. In doing so, we aim to add another layer of understanding to the environmental and economic performance of this sector. The proposed measure will have relevance to the Canadian economy as a whole.